24 juin
2017
de 20h30 à 00h
Place de l'Amérique latine et Quai du commerce

Une soirée de spectacles XXL !

spectacles de rue

La veille du top départ de la Transat du Centenaire, et dans le cadre de “The Bridge”, cette soirée vous invite à lever la tête vers les étoiles pour découvrir des spectacles féériques : des anges voltigeant à 50m du sol dans un déluge de plumes, des musiciens et une trapéziste suspendus sur un mobile à 30m de haut, une déambulation de girafes géantes, deux fanfares déjantées et un feu d’artifice en final… Petits et grands, notez bien cette date et on se donne rendez-vous Place de l’Amérique Latine et sur le Quai du Commerce pour une soirée pleine de fantaisie !

>> les vidéos des spectacles

 

Place des Anges
compagnie Gratte Ciel (Arles) – de 22h45 à 23h40
Porteurs d’une douceur joyeuse, les anges envahissent le ciel et jouent de leur apesanteur.
À l’émerveillement des premières nuées blanches, lentes et furtives, succède la vitalité explosive d’une tempête de plumes qui éclate dans le ciel. Les visages crient de bonheur pour que ça ne s’arrête jamais ! Les immeubles, les bâtiments, l’architecture sont le nid de ce spectacle en « très grand aérien ». 30 minutes d’évolutions acrobatiques aériennes, empreintes de cirque et soutenue par les chants d’enfants du monde (mis en musique par Hughes de Courson et Tomás Gubitsch). Puis un déluge de plumes pour une avalanche d’émotions ! Un moment d’émerveillement, un de ces instants que l’on garde précieusement au creux de la vie.

 

 

 

 

Mobile Homme, l’Événement Ciel
compagnie Transe Express (Eurre) – de 21h55 à 22h35
Quel enfant n’a pas rêvé benoîtement devant un mobile, le nez planté sous la ribambelle de petits personnages en train de se balancer au bout d’un fil de nylon au moindre souffle d’air…
Imaginez le même mobile fait de 7 tambours majors en chair et en os.Imaginez qu’une frêle trapéziste vienne évoluer au beau milieu de cette grappe aérienne et semer un vent de folie de son gracieux ballant…
Imaginez les battements onctueux, les rasades stridentes et les roulements sourds distillés par ce sextet de tambours célestes… à 30m du sol.

 

 

 

Les Girafes (opérette animalière)

compagnie OFF (Tours) – de 20h30 à 21h45
Un troupeau de neuf girafes rouges de 8 mètres de haut déambule dans la jungle urbaine, animé par 18 échassiers, aveugles et invisibles. Longilignes, les silhouettes des girafes glissent sur les avenues, balançant leur cou flexible ; leurs têtes flirtent avec les étages autant qu’avec le public au sol. Le directeur de cirque frappe sa grosse-caisse, fait résonner ses cymbales. Sa jeune f emme, splendide diva, vocalise à tour de bras et rassemble autour d’elle dans ce domptage lyrique les girafes qui l’adorent. Au sol, les garçons de piste tentent d’exciter les sens, nez et papilles de leurs girafes autant que ceux du public.

Dans un élan de jeu clownesque et vaudevillesque, la clique s’emballe pour une tourmente radieuse à travers la ville.
Explosions de feu, de confettis et de billets de banque, fumée, lumière, cerceaux de feu, adrénaline…
Entre cirque et opéra, un final explosif, au sens propre du terme, conclut cette stimulante déambulation animalière démesurée.

 

Fabulostinoff par la Gipsy Pigs (Le Havre)
20h / 21h30 / 22h15 (durée 30′)
Depuis 1998, les GIPSY PIGS, Fanfare Unique et Officielle du PIGSWANA, contribuent au bien-être de l’humanité, voire de la galaxie.
Sur une scénographie burlesque digne de Charlot ou Buster Keaton, ces 8 musiciens émérites, menés sans concession mais avec beaucoup de distinction, combinent musiques étonnantes et danses trépidantes : un DJ set, des jongleries traditionnelles revisitées du Pigswana, les fameuses danses tribalo-bestiales (solos qui magnifient à merveille les mélopées du Pigswana Sub-Oriental), des danses insensées et des musiques inédites, incroyables…
Leur grande générosité et leur remarquable talent, le génie de leurs compositions, toutes originales, leur enthousiasme frénétique, leur gentillesse distinguée, devraient leur valoir prochainement et à coup sûr, d’être le premier orchestre de rue à être inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO.

 

La Parade Impériale du Kikiristan (Tournus)
20h / 21h30 / 22h15 (durée 30′)
Entre merengue et loukoum, cha cha cha persan et swing des steppes, les frontières de l’espace Schengen explosent au contact cuivré du groupe le plus populaire d’un des pays les plus méconnus, le Kikiristan.
Son folklore, véritable carnet de voyages sonore sans cesse renouvelé, est issu d’improbables pérégrinations : de l’Asie Centrale à l’Afrique du Nord, en passant par les cabarets d’Oran, un salon de coiffure à Tel Aviv et des marchés aux
volailles kazakh…
De Bollywood à Broadway, de la route de la Soie à la route 66, ce sont plus de 1000 représentations en 8 ans, sur scène ou en spectacles de rue, dans plus de 30 pays, qui, ceux-là, ne sont pas imaginaires.

>> les vidéos des spectacles

 

Et à 23h45, en clôture de soirée,

Pleins feux sur Saint-Nazaire par Jacques Couturier Organisation
Le feu d’artifice à l’état pur pour mettre en valeur le site aux mille reflets de couleurs et de sonorités le temps d’une soirée. Grâce à une large palette d’effets pyrotechniques, les matières artificielles se succèdent et ne se ressemblent pas.
Conçu en quatre grandes séquences, le spectacle s’enchaîne sans interruption et la puissance de feu mise en jeu s’accentue en crescendo, pour offrir au public un spectacle dynamique original et inoubliable. Un vrai moment populaire et convivial.

 

Soirée organisée par le Théatre et Les escales

et soutenue par la Ville de Saint-Nazaire

https://www.thebridge2017.com/fr/